Vous avez une trop vieille version de flash pour visualiser le logo de cette page. Pensez à la mettre à jour !
Nombre de visites uniques depuis janvier 2010 :
PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Vendredi, 12 Janvier 2007 00:00

Certains me connaissent peut-être déjà un peu, comme les ex FAnautes (un ancien forum aquariophile très actif, ça commence à faire longtemps...) et les membres d'aquario31 qui ont largement contribué à mon épanouissement personnel Wink

Mais vu qu'on me pose assez souvent des questions du genre "Pourquoi ce pseudo ?", "Tu fais quoi dans la vie ?" pour ne citer que les plus récurrentes, je vais tâcher de me présenter de la manière la plus complète possible.

 

Je m'appelle Pascal STEPHANO, je suis Lorrain d'origine, descendu dans le sud Ouest (Toulouse) pour mes études, et finalement installé en Haute-Savoie pour des raisons personnelles et professionnelles... Je me rapproche de la trentaine et suis ingénieur chargé d'études dans un bureau d'études sur l'énergie et l'environnement. Je suis diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure d'Agronomie de Toulouse, après être passé par trois ans de prépa agro-véto...

 

J'ai donc étudié et étudie encore (dans le cadre de mes projet ou sur mon temps libre) de nombreux sujets qui me passionnent, dans les domaines de la biologie végétale et animale, de l'environnement, de l'agriculture et l'agronomie, la nutrition humaine et animale, la gestion de l'énergie dans nos sociétés, et j'en passe...

 

J'occupe aussi mon temps libre (de moins en moins...) avec différents loisirs, l'aquariophilie évidemment, mais aussi la rando, le ski, le vélo, les nouvelles technologies, le modélisme, etc.

 

J'ai créé pendant mes études ma micro-entreprise d'installation et rénovation d'aquariums à domicile et une petite boutique en ligne. J'ai toujours pour projet de formaliser mon association, qui de fait fonctionne déjà de manière informelle via le réseau de passionnés d'endlers...

Mon pseudo vient du fait que je maintiens depuis maintenant plus d'une dizaine d'années une souche allemande de Poecilia wingei var. endler, couramment appelés Poecilia Endlers. Je l'ai sélectionnée, ai isolé une souche blonde, puis au début de mes études, j'ai réduit mon élevage de vivipares à une seule souche variée à fort potentiel génétique. La collecte de wingei par PhildeRodez a relancé cette passion de plus belle... Désormais heureux propriétaire, je suis en train de faire une petite fishroom pour maintenir dans de bonnes conditions quelques souches de wingei et préserver cette espèce ou sous-espèce de la péri-urbanisation sur leur habitat d'origine...

Mais loin de ne m'intéresser qu'à ces vivipares, j'ai aussi fait de la repro et de la maintenance de tout un tas d'autres animaux aquatiques, toujours en reproduction naturelle ou semi-naturelle (accouplement, ponte, éclosion en bac d'ensemble mais parfois jeunes isolés pour le grossissement) :
o poissons :
- vivipares : guppys, platys, mollys, girardinus, gambusies, et depuis peu Poecilia wingei, P.wingei sp. "scarlet", P.reticulata sp. "carupano", sp. bresil, japan blue, etc
- cichlidés : africains et américains, du nigro au discus en passant par les neolamprologus et scalaires, mais je n'ai jamais été très cichlidophile, peut-être par manque de place ou par passion pour les plantes, j'ai juste fait ça pour essayer ou pour l'esthétique...
- tetras : si j'ai réussi à en faire pondre une paire, seuls les tetras citrons, serpae et Moenkhausia pittieri m'ont donné une bonne descendance, il faut dire qu'en bac communautaire c'est pas toujours facile pour les jeunes de survivre à la prédation...
- loricaridés : corydoras, ancistrus, toujours en repro semi-naturelle ...
o autres :
- escargots : des petites physes aux ampullaires, mais pas les nouveaux arrivants de type neritina, ils ne se reproduisent pas aussi facilement et je n'ai pas trop le temps de m'amuser avec de l'eau saumâtre, et tout le tralala nécessaire
- crevettes : une souche allemande d'heteopoda maintenue par milliers depuis plus de 10 ans, des sakura, red cherry, sakura orange, babaulti, tiwarii, crystal red, etc.
- écrevisse : seulement la Procambarus marbrée, histoire de vérifier de mes yeux qu'elles font de la parthénogénèse, mais pas terrible comme animal en bac d'ensemble (les queues de mes guppys vous le diront) ...

Voilà un petit résumé, j'en ai probablement oublié, et je ne vous parle pas des bassinde jardin, avec épinoches, bouvières, poissons rouges, carpes koï, esturgeons, etc. J'ai aussi maintenu tout un tas d'animaux sans les reproduire mais là ça commence à faire des liste bien plus grandes, si bien que vous ne lirez plus la suite... alors je ne vais citer que ceux pour lesquels j'ai eu le plus d'attachement :
- poisson couteau (Apteronotus)
- silure rayé (Platydoras costatus)
- silure "red tail" (Phractocephalus hemiliopterus)
- gibicceps et autres belles ventouses...

- Symphysodon discus (Discus de Heckel)

Il y a quelques années je me suis mis au bac hollandais, du moins au bac planté car je tiens à respecter l'origine de ce nom et ne pas l'utiliser pour tous les bacs plantés comme c'est souvent fait en France. Donc je me suis mis au bac planté, avec toutes les conséquences qui en découlent :
- nécessité d'avoir des plantes en parfaite santé
- réflexion sur la structure et nombreuses modifications avant d'être satisfaits
- place secondaire des poissons qui ne sont qu'un complément facultatif qui ne doit pas nuire à l'esthétisme de la verdure

Depuis je me suis un peu calmé, mais les plantes restent l'élément de décor prépondérant dans la plupart de mes aquariums.

Mon statut d'étudiant , d'une part, ne me permettait pas d'allouer un budget très conséquent pour les aquariums, mais d'autre part, m'a permis d'approfondir fortement mes connaissances sur les plantes et le milieu naturel en général, et c'est pourquoi j'ai remis en question les sytèmes habituellement considérés comme nécessaires dans les bacs plantés. J'en suis alors arrivé à une méthode bien personnelle de fertilisation que vous connaissez (peut-être pas encore ?) et ai réussi en toute simplicité, et de manière économique et écologique, à faire de beaux bacs plantés et ce de manière reproductible (je pense que je peux dire ça objectivement maintenant), puisque j'en suis désormais à plus d'une cinquantaine d'aquariums maintenus avec cette méthode et que d'autres l'ont fait à peu près tous avec succès.

Et en prenant davantage de recul, je trouve même que cette méthode peut s'appliquer aussi, et je l'applique, aux bacs d'élevage qui ne sont pas forcément des paysages aquatiques, mais la stabilité des aquariums conduits avec cette méthode est de loin supérieure à tous les autres types de maintenance, et je n'ai pu m'empêcher de garder une grosse densité de plantes dans mon 450L à discus heckel, qui devait au départ ressembler à un biotope amazonien...

Voilà, en quelques mots, où je me situe dans ma progression aquariophilie, et j'espère pouvoir faire partager aux débutants comme aux plus confirmés un maximum de connaissances réunies pendant toutes ces années, et pour les experts, n'hésitez pas à poster sur le forum, je suis bien content d'en apprendre tous les jours..

Je me suis mis également depuis quelques années au recifal, avec la même philosophie, et d'autres projets grandioses me trottent dans la tête, mais désormais propriétaire d'une maison de taille modeste sans sous-sol je suis bien forcé de rester raisonnable ...

Mise à jour le Mardi, 19 Février 2013 16:15