Vous avez une trop vieille version de flash pour visualiser le logo de cette page. Pensez à la mettre à jour !
Nombre de visites uniques depuis janvier 2010 :
PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Vendredi, 20 Mars 2009 07:29
En cours de réalisation, soyez indulgents...
Les besoins des plantes
Dernière mise à jour :
3 septembre 2006


Cet article traitera uniquement les besoins des plantes ; pour des renseignements sur le matériel et la fertilisation, voir en bas de page.

Je vais donc résumer ici le fontionnement des plantes de manière à mieux comprendre leurs besoins, ce qui est primordial lors de la réalisation d'un bac planté. Impossible de satisfaire l'appétit de ces plantes si on ne sait pas de quoi elles se nourrissent...

I. La plante, un être vivant photosynthétique

Les plantes de nos aquariums sont en grande majorité des végétaux supérieurs, classés par les taxonomistes dans la catégorie des Eucaryotes, c'est à dire des êtres vivants constitués de cellules ayant des noyaux. Mais bon ça n'aura pas trop d'importance en aquarium, on passe.

Comme tous les êtres vivants, elles sont composées essentiellement de carbone (C), d'hydrogène (H), d'oxygène (O), d'azote(N), et de phosphore (P). Sans oublier le souffre (S) et les oligo éléments que sont fer, cuivre, zinc, manganèse, molybdène, etc. Et ça c'est important ! Car pour pouvoir se développer, croître, il leur faut absorber tout ceci. Et les plantes ont développé un super phénomène qui va révolutionner le monde du vivant (à l'époque ;-) ) : la photosynthèse. Ce phénomène consiste à utiliser l'énergie lumineuse pour incorporer C à partir du CO2 et de l'eau. Je ne rapellerais pas la formule de la photosynthèse, vous la trouverez partout mais elle ne nous servira à pas grand chose...

Donc voilà la source de carbone des plantes, le CO2. Pour H et O, pas de souci elles utilisent ce qui doit abonder autour d'elles (sinon gros problème...) : l'eau. Mais il existe un phénomène nuisible à cette photosynthèse, la photorespiration. Elle se passe aussi le jour, et court circuite la photosynthèse, car au lieu d'incorporer le CO2 c'est l'O2 qui est incorporé. Mais cette photorespiration reste bien souvent minoritaire, et permet la synthèse de certaines molécules indispensables à la plante.

Il faut aussi incorporer N et P, qui sont bien souvent nitrates (NO3-) et phosphates (PO4---), les plus abondants à proximité des plantes en général, on va voir plus tard que d'autres formes sont possibles.

Et même si ils interviennent peu dans la structure matérielle de la plante, quelques ions jouent un rôle important dans la croissance et la régulation de tout un tas de choses : Na+ et K+ (sodium et potassium). Et n'oublions pas le calcium Ca++ qui joue un rôle partout: croissance, multiplication, polarisation (haut-bas = tige-racine). Ces ions se trouvent souvent sous forme libre dans l'eau et sont responsables de la dureté de l'eau (voir l'article sur la chimie de l'eau), la plante les absorbe sous cette forme, certains rentrent même tous seuls (ça alors la chance).

Reste ensuite les oligo éléments, dont le plus connu et testé en aquarium est le fer. Ces oligo éléments, bien que consommés en faible quantité (oligo-), sont très important notamment dans la photosynthèse et des carences peuvent s'avérer désastreuses. Ils ne sont malheureusement pas très stable dans l'eau et la plante doit donc les modifier, soit directement dans ses tissus en dépensant donc de l'énergie, soit en modifiant son environnement (sol réducteur par exemple) de manière à ce qu'il lui fournisse directement les molécules utilisables. On y reviendra plus tard.

Donc pour récapituler une plante a besoin de CO2 pour le carbone, de nitrates et phosphates pour N et P, de quelques ions dans l'eau comme le potassium et le calcium, sans oublier les oligo éléments. Mais nous allons voir qu'en milieu aquatique ils se passent certaines choses particulières...

 

II. Les plantes en milieu aquatique ont du s'adapter...

On a vu en gros de quoi avaient besoin les plantes, intéressons nous maintenant à la manière dont elles peuvent trouver tout ça. Dans l'eau, il existe différents équilibres : le cyle de l'azote (nitrates, nitrites, ammoniac) mais aussi pour le carbone (CO2, carbonates) etles oligo éléments (ferréduit/oxydé). Et on va voir que ans tous les cas la plante s'est adaptée en développant des moyens pour absorber toutes ces molécules différentes en fonction du milieu.

Les plantes de nos aquariums sont souvent des plantes palustres, qui peuvent vivre en immergé ou émergé, voire des plantes strictement aquatiques qui doivent toujours être totalement immergées. Et dans tous les cas le premier problème des plantes dans l'eau est la lumière, nécessaire à la photosynthèse : l'eau absorbe une partie de la lumière qui se fait de plus en plus rare avec la profondeur. Elles ont donc développer de larges feuilles pour capter un maximum de lumière. On remarquera aussi la sensibilité de l'efficacité photosynthétique au type de lumière parvenant à la plante, tout ceci est développé en détail dans un autre article, voir en bas de page.

Si la lumière est suffisante et de qualité, la plante va avoir besoin de CO2 pour la photosynthèse. Et là problème : il y a beaucoup moins de CO2 dans l'eau que dans l'air, et ce sera ce CO2 qui sera le facteur limitant de la croissance des plantes le plus souvent. Certaines plantes ont tout de fois développé la faculté de récupérer le carbone des carbonates de l'eau (responsables de la dureté et composant du calcaire), ce qui permet de contourner le problème.

La plantes a besoin aussi d'azote qu'elle puisera sous forme de nitrates le plus souvent. Mais en milieu aquatique on trouve aussi l'azote sous forme d'ammonium et de nitrites. Les nitrites sont toxiques et la plante préfère attendre qu'ils soient transformés en nitrates par les bactéries. Mais par contre l'ammonium est très intéressant, car en fait habituellement après avoir pompé les nitrates la plante doit les transformer en ammonium pour les utiliser, alors l'ammonium disponible dans l'eau est une aubaine... Tant est si bien que la plante ne régule même pas son absorption et les absorbe... à en mourir. Fort heureusement dans un bac sain les nitrates seront la forme majoritaire de l'azote.

Pour satisfaire ses besoins en P, plus limités que ceux en N, elles se contentent de faire comme les plantes émergées et de puiser les phosphates, seule source de P disponible dans l'eau.

C'est pour les oligo éléments que tout ce complique : la plante a besoin d'oligo éléments réduits, alors que dans l'eau ils ne sont stables qu'oxydés, et en plus certains précipitent et ne sont donc même plus solubles... Il y a donc plusieurs possibilités, on parlera ici du fer car il les regroupe toutes à lui seul :
- le fer brut est insoluble dans l'eau car il s'oxyde est précipite sous forme de rouille : pas intéressant. Mais la plante est capable de créer une sote de microclimat à proximité de ses racines, en frmant un milieu réducteur : le fer retrouve sa forme réduite et est absorbé par la plante
- le fer oxydé peut être maintenu artificiellement en solution, par des chelateurs qui l'empêchent de précipiter. C'est la solution la plus répandue, la plante pompe alors le fer oxydé soluble et le réduit ensuite pour l'utiliser.

Il existe aussi une autre adaptation de la plante au mode de vie immergé, qui est la création d'un tissu ventilateur, l'aérenchyme. ces vaisseux permettent de faire circuler les gazs dans la plante et permettent par exemple de diriger tout le CO2 dans les feuilles faisant la photosynthèse et d'approvisionner toute la plante en oxygène y compris les racines enfouies dans la vase.

III. Les besoins de la plante en milieu aquatique

On a donc vu la multitude de solutions qui s'offrait à la plante aquatique pour répondre à ses besoins. Il lui faut donc :
- une certaine quantité de lumière permettant une bonne photosynthèse et donc une plante en bonne santé. La qualité de l'éclairage est un des facteurs les plus importants.
- une quantité de CO2 qui sera fonction de la vitesse de croissance désirée. Pour ma part je trouveque ça pousse déjà bien trop vite sans CO2...
- un sol fertile ou simplement de granulométrie suffisante pour permettre l'arrivée des nutriments aux racines, même si la plante absorbe aussi par les feuilles
- une eau riche en oligo éléments, en nitrates, en phoshates et en potassium. Un compromis est nécessaire pour ne pas faire proliférer les algues.

Toutes ces conditions peuvent être aisément remplies en aquarium, sans forcément un matériel très couteux, voir l'article consacré à ceci.


Conclusion :

Les besoins des plantes sont donc assez complexes et variés mais pas si difficiles à satisfaire en aquariophilie, faut pas croire...
Commentaires :
Commentaires
Ajouter un nouveau
laeti  - dépot de bactéries sur les palntes   | 2009-05-09 12:32:21
bonjour,
ton site est vraiment bien fait....il m'aide bcp, moi aquarophile
débutante!
je voulais savoir si c'était normal que dans mon aquarium de 43l,
il y a des dépots marron sur mes différentes plantes et sur mon gravier?

Dans les magasins ils me disent que c'est des bactéries et que c'est normal
mais je trouve que ça fait dégueulasse! sur le gravier je passe
"l'aspirateur" mais je n'arrive pas a tout enlever!je voulais savoir ce
que tu en pensais? merci d'avance

laeti
Endlersman   | 2009-05-11 09:20:04
Salut,

je pense qu'il s'agit d'un problème de filtration, les matières
organiques se déposent au lieu d'être aspirées et retenues dans les masses
filtrantes. Pour plus d'infos, utilise le forum stp

Endlersman


Ajouter un commentaire :
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:):grin;)8):p:roll:eek:upset:zzz:sigh:?:cry:(:x
Commentaire :
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."